L

L’urucum : le superaliment pour préparer l’été

L’urucum est un fruit de l’annatto, connu scientifiquement sous le nom de Bixa orellana ou dans sa version francaise roucou ou roucouyer. C’est un arbuste que l’on trouve dans les régions tropicales américaines (Brésil, Bolivie, Nicaragua). Son fruit est riche en caroténoïdes, le composant qui vous permet d’avoir un joli bronzage.

En plus d’être utilisé pour ses vertus médicinales, le rocou est également utilisé comme colorant dans les produits cosmétiques et dans les industries du textile et de la peinture. En cuisine, le broyage des graines donne naissance au paprika, utilisé comme condiment alimentaire.

Découvrez les multiples vertus et usages de ce fruit du Brésil encore trop peu connu en France.

l'urucum fruit de l'arbre annatto

D’où vient l’Urucum ?

À l’origine, l’annatto (appellation anglaise) est cultivé depuis la période pré-inca (15 000 ans av JC). Les Indiens du Brésil utilisaient la poudre en tant que complément alimentaire ou pour son pouvoir colorant rouge. Il s’en servait pour créer leurs peintures traditionnelles sur le visage et le corps. Quand les Portugais ont débarqué en Amérique, ils ont ainsi surnommé les Indiens brésiliens, les peaux rouges.

Les Indiens d’Amazonie, ont aussi découvert que ce fruit éloignait les moustiques et divers insectes. Ils s’en sont servis ensuite pour leurs préparations médicinales afin de traiter différents maux : troubles digestifs, maux de tête ou variole.

De nos jours, le bixa est cultivé principalement dans les pays d’Amérique du Sud, des Caraïbes, en Afrique ou en Asie (Inde ou Sri Lanka). Les plus gros producteurs sont le Brésil, le Mexique et le Pérou.

L’urucum et ses nombreux bienfaits

Des études réalisées sur le rocou ont montré que cette plante possède plusieurs propriétés médicinales, il entre donc dans la longue liste des superaliments que l’on peut consommer régulièrement pour profiter de l’ensemble des bienfaits que nous offre la nature. Ainsi, il peut être utilisé pour :

1. Améliorer la santé des yeux

L’urucum est riche en caroténoïdes, tels que la bixine et la norbixine, que l’on trouve principalement dans la couche externe de la graine, et en vitamine A. Ces éléments sont importants pour le maintien de la vision, la protection des yeux et la prévention des problèmes de vision tels que la sécheresse oculaire et la cécité nocturne.

2. Un allié pour votre peau

L’Urucum est riche en caroténoïdes, terpénoïdes, zinc, flavonoïdes et tocotriénols. Ils ont une forte action antioxydante et aident donc à prévenir et à combattre le vieillissement de la peau et l’apparition des rides d’expression en luttant contre les radicaux libres qui endommagent les cellules.

On trouve de plus en plus de protection solaire à base d’urucum. Sa forte concentration en béta-carotène apporte une protection anti UVA à votre peau. Il est idéal pour les personnes à la peau claire afin de préparer l’arrivée de l’été. À quantité égale, il y a environ 100 fois plus de béta-carotène que dans la carotte. Une prise régulière vous apportera un teint hâlé et un effet bonne mine naturel.

En mélangeant de l’huile végétale avec de la poudre d’urucum bio, vous obtiendrez une protection contre le soleil tout en donnant à votre peau une apparence dorée. Rappelez-vous aussi, que l’urucum protège contre les moustiques, cette préparation deviendra votre meilleure alliée pour l’été.

3. Prévention des maladies cardiovasculaires

Les tocotriénols présents dans le rocou, grâce à leur puissante action antioxydante, aident à réduire le mauvais cholestérol qui est responsable de la formation de plaques de graisse dans les artères. Cette plante aide donc à prévenir et à réduire le risque de maladies cardiovasculaires telles que l’athérosclérose, l’infarctus ou l’accident vasculaire cérébral.

4. Contrôle de la pression sanguine

Le fruit de l’annatto est riche en potassium, un minéral qui aide à contrôler la tension artérielle, surtout lorsqu’elle est élevée, car il provoque la relaxation des vaisseaux sanguins, ce qui réduit la pression artérielle.

En outre, le magnésium présent dans le rocou agit comme un bloqueur naturel des canaux calciques. Il inhibe la libération d’un neurotransmetteur, la norépinéphrine, qui est responsable de l’augmentation de la pression artérielle et contribue donc également à réduire la pression artérielle.

urucum

5. Régulation de la glycémie

Certaines études montrent que les tocophérols présents dans l’extrait de feuille de rocou peuvent améliorer la résistance à l’insuline, ce qui permet de contrôler la glycémie et peut être un allié important dans le traitement du diabète.

6. Améliorer le système digestif

Riches en fibres, les feuilles et les graines du rocou aident à améliorer le fonctionnement du système digestif, contribuant à une bonne digestion et améliorant l’absorption des nutriments dans les intestins.

7. Gardez vos os en bonne santé

L’urucum est riche en calcium, en magnésium et en phosphore, qui sont des minéraux clés pour le renforcement, l’augmentation de la force et le maintien de la santé des os, ce qui peut aider à prévenir des maladies telles que l’ostéoporose, l’ostéopénie ou le rachitisme, par exemple.

8. Maintenir la santé du cerveau

L’urucum bio est riche en anti-inflammatoires et en antioxydants comme les caroténoïdes et les tocotriénols qui empêchent les dommages causés aux cellules par les radicaux libres. Ainsi, cela maintient le cerveau en bonne santé et aide à prévenir les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, par exemple.

9. Guérison de la peau

Certaines études montrent que les feuilles de l’urucum ont des propriétés cicatrisantes et anti-inflammatoires, réduisant la production de substances telles que les prostaglandines et les cytokines. Elles peuvent être utilisées pour aider à traiter les plaies de la peau, les brûlures, les coupures ou le psoriasis, par exemple, en accélérant la cicatrisation de la peau.

10. Élimine les champignons et les bactéries

Certaines études de laboratoire montrent que l’extrait de feuilles de rocou est capable d’éliminer les champignons, principalement « Candida albicans » et « Aspergillus niger » (la moisissure noire que l’on trouve sur les fruits et légumes), ainsi que les bactéries telles que :

  • « Staphylococcus aureus » qui provoque des infections pulmonaires, cutanées et osseuses ;
  • « E. coli » qui provoque une infection des voies urinaires ;
  • « Pseudomonas aeruginosa » qui provoque des infections pulmonaires, des otites et des infections des voies urinaires.
  • « Streptococcus faecalis » qui provoque une infection des voies urinaires ;
  • « Shigella dysenteriae » qui provoque des diarrhées bactériennes.

Cependant, des études scientifiques sont encore nécessaires pour prouver ces avantages.

11. Contribuer à la lutte contre le cancer

Des recherches sur le myélome et les cellules cancéreuses de la prostate, du pancréas, du foie, du côlon, de l’estomac, du poumon et de la peau ont montré que la bixine, un caroténoïde présent dans le rocou, a une action anti-proliférative. C’est-à-dire qu’elle réduit la croissance des cellules cancéreuses. En outre, les caroténoïdes tels que la bixine et la norbixine, ainsi que les tocotriénols présents dans le rocou, ont une puissante action antioxydante, qui agit en combattant les radicaux libres qui causent le plus de dommages aux cellules.

Cependant, des études scientifiques sont encore nécessaires pour prouver les avantages de ce produit.

Autres usages de l’urucum

L’urucum est souvent utilisé dans l’industrie agro-alimentaire comme colorant (code européen E160b). Il est employé pour colorer de la charcuterie, des fromages telle que la mimolette ou le cheddar, la confiserie et certaines boissons.

Dans le maquillage, sa couleur rouge intense permet aussi de l’utiliser dans les cosmétiques naturels vegans dans des poudres pour le teint, fards à paupière, terracota ou blush.

Comment utiliser ?

Les parties utilisées du rocou sont les feuilles ou les graines dont sont extraites les substances actives. Priviligiez les produits bio dans la mesure du possible.

Les principales façons d’utiliser l’urucum sont les suivantes :

  • Thé de feuilles d’urucum: ajoutez 8 à 12 feuilles d’urucum séchées ou fraîches dans un litre d’eau bouillante. Laissez reposer pendant cinq minutes et filtrez. Il est recommandé de boire au maximum 3 tasses par jour ;
  • Thé aux graines de rocou : ajoutez une cuillère à soupe de graines de rocou dans 1 litre d’eau bouillante et laissez reposer durant 15 minutes. Retirez les graines et buvez 2 à 3 tasses par jour ;
  • Huile d’urucum pour la cuisine : mélanger 300 g de graines d’urucum dans un litre d’huile de tournesol. Chauffez un peu jusqu’à ce que l’huile devienne rouge. Éteignez le feu, laissez refroidir et utilisez l’huile pour assaisonner les salades ou pour cuisiner ;
  • Gélules de d’Urucum: 1 gélule de 250 mg de curcuma peut être prise jusqu’à trois fois par jour avant les repas. Ces capsules peuvent être achetées en pharmacie, en droguerie ou dans les magasins de produits naturels.

Une autre façon d’utiliser le rocou est dans les pommades, qui sont faites avec l’extrait de cette plante et peuvent être achetées toutes prêtes en pharmacie. Elle peut être utilisée pour la cicatrisation de la peau, en cas de psoriasis, de plaies ou de brûlures, par exemple. Toutefois, il est important de consulter un médecin avant d’utiliser la pommade.

Effets secondaires possibles

L’Urucum est sans danger pour la plupart des gens lorsqu’il est utilisé sous forme de pommade pour la peau ou consommé sous forme de paprika en petites quantités dans l’alimentation.

Pour les feuilles de rocou, il est recommandé d’utiliser jusqu’à 750 mg par jour pendant un maximum de 12 mois. Pour les graines, l’utilisation prolongée doit être évitée, car il n’y a pas assez d’informations pour savoir si elles sont sûres ou quels peuvent être les effets secondaires.

L’Urucum peut provoquer une allergie et il convient de demander immédiatement une aide médicale ou de se rendre aux urgences les plus proches en cas de symptômes allergiques tels que difficultés respiratoires, nausées, vomissements ou convulsions.

Qui ne doit pas utiliser

L’Urucum ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes ou allaitantes, car il n’existe pas suffisamment d’études pour prouver son innocuité.

En outre, le rocou doit être utilisé avec prudence par les personnes utilisant des médicaments contre le diabète, comme l’insuline, par exemple. Il peut provoquer une chute soudaine de la glycémie et entraîner l’apparition de symptômes hypoglycémiques tels qu’une transpiration excessive, la nervosité, l’agitation, les tremblements, la confusion mentale, les palpitations ou l’évanouissement.

Notez cet Article