L

L’urucum, un ingrédient clé pour les produits cosmétiques

L’arbuste Bixa Orellana est originaire des régions tropicales d’Amérique. Il produit de jolies fleurs roses et des fruits rouges avec une coque épineuse dans laquelle se trouvent de petites graines rouges. Ce sont ces dernières que l’on utilise dans de nombreuses recettes cosmétiques. La diversité des endroits où l’on peut trouver cet arbuste, allant de l’Afrique à l’Amérique Centrale en passant par l’Asie et l’Amérique du Sud, fait que l’on connaît cet ingrédient sous de nombreux noms : le roucou, l’achiote, l’urucum, l’annato, l’achueteis ou encore l’anetto.

L’achiote en cosmétique

Quelles sont ses propriétés et fonctions ?

Le roucou est avant tout très riche en caroténoïde qui est un puissant antioxydant. Il permet ainsi de préserver la peau du vieillissement. Sa forte concentration en provitamine A permet également de préparer la peau au soleil : il protège très bien des agressions du soleil et stimule la production de mélanine.

On l’utilise beaucoup en cosmétique comme colorant naturel. On peut obtenir deux couleurs de cette graine, la bixine, qui se dissout dans l’huile et devient rouge ; et la norbixine qui peut se dissoudre dans l’eau et qui devient jaune orangé. C’est l’ingrédient principal de l’additif alimentaire E160b. Attention toutefois, si celui-ci est considéré comme non toxique, il est extrait grâce à des substances chimiques. Enfin, l’urucum est aussi connu pour posséder des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires, astringentes et cicatrisantes.

Sous quelles formes l’utiliser ?

Selon la recette dans laquelle vous utiliserez l’achiote et surtout, le produit cosmétique que vous voulez obtenir, vous l’utiliserez sous des formes différentes :

  • Pour des produits sous forme de poudre comme le fond de teint ou le fard à paupière, il sera plus simple d’utiliser de la poudre d’urucum;
  • Pour des crèmes, des baumes ou des huiles, il est préférable d’opter pour un macérat huileux ;
  • Pour donner de la couleur à vos savons faits en saponification à froid, il est conseillé là aussi de se tourner vers le macérat huileux, même s’il est également possible d’utiliser la poudre.

Notez tout de même que les caroténoïdes sont solubles dans l’huile et qu’il faut donc mieux utiliser des macérats huileux pour bénéficier de toutes les propriétés de l’achiote. Lesdits macérats ne sont pas difficiles à créer, il suffit de mélanger dans un flacon en verre 1 dose de poudre d’urucum pour 10 doses d’huile végétale. Agitez soigneusement la préparation puis laissez-la macérer pendant plusieurs jours à l’abri de la lumière et de l’air. Si vous le pouvez, agitez de nouveau de manière quotidienne.

Quelques recettes de cosmétiques à élaborer avec du roucou 

L’urucum dans un masque révélateur de bronzage

Prenez soin de votre peau en vous appliquant un masque qui permet à la fois de nettoyer vos pores et de faire ressortir votre bronzage. Pour cela, vous aurez besoin de plusieurs ingrédients, pour faire un pot de 50 ml :

  • 5 cuillères à soupe d’argile blanche
  • 40 ml d’eau florale de camomille romaine
  • 1 cuillère à soupe de macérat d’aloe vera
  • 1 cuillère à moka d’urucum en poudre
  • 5 gouttes d’huiles essentielles de carotte
  • 2 cuillères à moka de curcuma en poudre (facultatif)
  • 3 gouttes de vitamine E (facultatif)
  • 10 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse (facultatif)

Dans un bol, mélangez d’abord l’argile blanche avec l’eau florale puis ajoutez le reste des ingrédients en terminant par les huiles essentielles.

L’achueteis pour un baume de soin anti-âge

Si vous avez l’habitude de vous exposer au soleil, mais que vous voulez préserver votre peau des éventuels dommages qu’il peut faire, vous pouvez élaborer votre beurre d’urucum qui agira comme un soin anti-âge et bonne mine. Pour cela, vous aurez besoin de :

  • 70 ml de macérat huileux d’achiote. Notez qu’on peut notamment utiliser un mélange d’huile végétale d’abricot et d’huile végétale de coco pour faire son macérat.
  • 10 ml de beurre végétal d’olive
  • 10 ml de cire d’abeille
  • Quelques gouttes d’une fragrance de votre choix
  • Quelques gouttes de vitamine E

Vous n’aurez qu’à faire fondre au bain-marie le macérat, le beurre végétal d’olive et la cire d’abeille. Vous ajouterez ensuite le reste des ingrédients en mélangeant soigneusement le tout. Plongez le récipient dans un bol d’eau froide et continuez à mélanger jusqu’à ce que la préparation ait totalement refroidi. Mettez la préparation dans un petit pot ou flacon et conservez à l’abri de la lumière du soleil.

Un soin bronzage et après bronzage à l’achiote

Préparez votre peau au soleil en lui appliquant une crème bronzante que vous aurez faite vous-même. Celle-ci peut aussi être appliquée après une exposition prolongée au soleil comme après-bronzage. Pour faire votre crème de 100 ml, vous aurez besoin de :

  • 18 g d’huile végétale d’abricot
  • 7 g d’émulsifiant olivem 1000
  • 65 g d’hydrolat de menthe poivrée
  • 3,6 g d’actif cosmétique DHA naturelle
  • 4 g d’extrait d’acérola
  • 0,7 g de poudre d’urucum
  • 1,5 g d’extrait aromatique naturel de mangue
  • 0,6 g de conservateur cosgard

Commencez par mettre l’huile d’abricot et l’émulsifiant olivem 1000 dans un bol et faites-le chauffer au bain-marie. Dans un autre bol, faites chauffer également au bain-marie l’hydrolat de menthe poivrée. Lorsqu’ils sont tous les deux chauds, sortez-les du bain-marie et mélangez-les jusqu’à ce que la préparation devienne blanche et homogène. Mettez le bol dans un fond d’eau froide et continuez de mélanger en ajouter les différents ingrédients restants. Une fois que la préparation est froide, vous pouvez la transférer dans un flacon avec pompe à crème.

Une poudre de fond de teint au roucou

La poudre de roucou peut être utilisée telle quelle comme fond de teint dans certains cas. Le rendu sera assez puissant et la couleur intense. Vous pouvez aussi en ajouter un petit peu dans un fond de teint déjà préparé. De plus, il est possible d’ajouter un tout petit peu de poudre de roucou dans la crème de jour pour profiter de ses propriétés bienfaitrices pour la peau et lui donner un peu de couleur.

Un savon exfoliant à l’anetto et à la mangue

Pour nettoyer votre peau en profondeur et libérer vos pores, vous pouvez vous confectionner un savon exfoliant. Pour confectionner un savon d’environ 80 grammes, vous aurez besoin :

  • De 73,6 g de base glycérinée pour savon
  • De 2,4 g de poudre de coque de noix
  • De 0,4 g de poudre d’urucum
  • De 3,6 g d’extrait aromatique naturel de mangue

Commencez par faire fondre la base glycérinée au bain-marie puis retirez-la du feu pour y ajouter le reste des ingrédients. Mélangez jusqu’à ce que la préparation devienne homogène et coulez la préparation dans le moule. Laissez durcir et démoulez puis stockez dans une boite ou un sachet hermétique.

Un gommage pour le visage et le corps à l’annato

Pour préparer votre corps et votre visage à l’été et au soleil, rien de mieux qu’un bon gommage. Pour faire 120 ml de gommage, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

  • 18,2 g d’huile végétale Buriti
  • 8,5 g d’émulsifiant olivem 1000
  • 85 g d’eau minérale
  • 4,8 g d’exfoliant de noyaux d’olives en poudre
  • 1 g d’extrait aromatique naturel d’abricot
  • 1 g d’extrait aromatique naturel de melon
  • 1,2 g de conservateur cosgard

Commencez par mélanger l’huile végétale de Buriti, l’émulsifiant olivem 100 et l’eau minérale dans un bol que vous mettrez ensuite au bain-marie. Une fois que tout a bien fondu, sortez le bol du bain-marie. Mettez-le dans un fond d’eau froide pour commencer à le refroidir et ajoutez les autres ingrédients tout en remuant. Transvasez ensuite dans un pot à la contenance adaptée.

Comme vous le voyez, l’urucum ou l’achiote pour ne citer que deux de ses appellations peut être très utile en cosmétique. Que ce soit pour ses propriétés antioxydantes, sa couleur ou encore ses grandes qualités de protection aux UV, cette plante trouve sa place dans différentes recettes dont certaines sont très faciles à faire soi-même à la maison

1/5 - (1 vote)
CategoriesCosmétique