M

Manger en entreprise : le retour en grâce des repas faits maison

S’alimenter de manière saine est devenu une priorité aussi bien à la maison qu’au bureau. Pour ce qui est de ce dernier cas, la fièvre du « fait maison » envahit de plus en plus les entreprises. En effet, de nombreux salariés préfèrent faire l’impasse sur les repas proposés par la cantine. Ils préfèrent amener leurs déjeuners, préparés au préalable, la veille. Un nouveau mode de consommation baptisé « la lunch box », que nous vous invitons à découvrir à travers ce dossier : « Manger en entreprise : le retour en grâce des repas faits maison ».

 

 

Manger en entreprise : des repas faits maison pour plus d’économies

Cuisiner soi même son repas de midi pour le lendemain, une fois au travail, présente de nombreux avantages. D’une part, sur le plan financier, il s’agit d’une alternative plus économique. En effet, on a plus besoin de débourser de l’argent pour manger à la cantine ou au restaurant sachant que cela nous revient plus cher. Outre le fait de nous éviter de nous ruiner au quotidien, le fait d’opter pour la « lunch box » offre également des bénéfices conséquents sur notre santé. 

 

Qu’entend-on par « lunch box » ? 

La « lunch box » traduit littéralement en français comme « boîte repas » représente un contenant qui nous permet de conserver et d’emmener notre repas partout avec nous. Économe, il permet aux consommateurs de manger où ils veulent et quand ils le veulent (au bureau, au cours d’une excursion, etc). Les repas sont préalablement préparés chez soi, et sont par la suite conservés en toute sécurité dans ces petites boîtes légères. D’ailleurs, en matière de design, elles sont aujourd’hui disponibles sous plusieurs formes et coloris sur le marché.

 

Manger en entreprise : des repas faits maison sains et nutritifs

Comme l’illustre très bien l’adage « on n’est jamais mieux servi que par soi-même », les repas faits maison n’ont pas fini de nous surprendre. Grâce à l’évolution de la technologie, il est désormais possible de manger ce que l’on a l’habitude de consommer chez nous, mais dans un endroit autre que celui de la maison. Les repas faits maison ont le vent en poupe, si bien que la lunch box est devenue monnaie courante même en entreprise. 

En effet, outre le fait d’être pratiques et faciles à transporter, les lunch box permettent de manger équilibré. Et pour cause, les boîtes sont divisées en plusieurs compartiments qui permettent de mettre chaque aliment à sa place. De ce fait, la quantité reste la même chaque jour et demeure restreinte, dans le but de ne pas tomber dans l’excès. Le tout servi avec un couvercle pour garder le plat à l’abri des microbes et des impuretés.

 

 

Des repas faits maison adaptés à nos préférences alimentaires 

Grâce à la lunch box, plus besoin de se crisper à la vue du menu du jour lorsque l’on est à la cantine face à un plat qui n’est pas forcément de notre goût. L’avantage avec les repas faits maison réside dans le fait de tout contrôler soi-même, depuis le choix du plat et des ingrédients à la maîtrise de la cuisson et du type d’assaisonnement. Et, cerise sur le gâteau, cela vous donne la possibilité de manger sainement grâce à des ingrédients locaux et bio. 

 

Des repas faits maison au travail pour rester fidèle à son mode d’alimentation 

Chaque individu disposant de ses propres convictions alimentaires, manger fait-maison c’est l’assurance de manger sain et conformément à ses habitudes. À titre d’illustration, les adeptes du régime végan peuvent facilement consommer au quotidien des plats qui leur correspondent à la perfection. D’autre part, ceux qui souffrent d’allergies n’ont plus à s’inquiéter du contenu de leur déjeuner. 

 

Des repas faits maison au travail : pour le plaisir de cuisiner

Pour les passionnés de cuisine, préparer chaque jour divers plats demeure une véritable partie de plaisir. À ce titre, des études ont récemment été entreprises par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie. Selon un des responsables, préparer soi même son repas est devenu une tendance notamment chez les femmes, les jeunes et les individus issus de la classe moyenne. 

Toutes ces personnes retrouvent énormément de plaisir à cuisiner au quotidien. Ce moment gastronomique représente un temps de détente et de créativité qui leur permet également de se couper des contrariétés habituelles. Il suffit de préparer les repas la veille et les déposer dans la lunch box au petit matin avant de quitter la maison pour aller au travail. 

 

Des repas faits maison au travail : un geste éco-responsable

Contrairement à la restauration collective, les plats cuisinés chez soi occasionnent moins de déchets : emballage, bouteille, canettes, etc…. À ce titre, il est vivement recommandé d’utiliser des boîtes à bento ou des lunch box qui ne sont pas fabriqués à partir de plastique. En effet, le plastique représente un des plus grands polluants nuisibles à l’environnement. 

Les substances plastiques prennent plus de quatre cents ans pour se dégrader dans l’environnement, en plus du fait d’être toxiques pour l’ensemble de la chaîne alimentaire. Chaque année, près de 13 millions de tonnes de plastique sont rejetées dans les eaux marines, faute de ne pas avoir pu être recyclées. D’où l’urgence de limiter autant que possible son usage. Manger des repas faits maison au travail, c’est participer à la réduction des déchets non biodégradables largement utilisés en restauration. 

Un dernier point important réside dans la question du gaspillage alimentaire. En effet, la façon dont nous préparons nos plats impactent considérablement sur l’avenir de notre planète, sur le plan écologique. Parmi les facteurs impliqués figurent le mode de cuisson et l’emballage. La lunch box participe ainsi à une réduction du gaspillage. 

En effet, le consommateur n’a plus à jeter ses restes après chaque repas, s’il sent qu’il est rassasié. Grâce à sa fermeture hermétique, le repas fait maison peut être conservé pour plus tard, à condition de le garder dans un endroit frais. De plus, ce geste limite les effets dévastateurs de la pollution. On limite activement l’usage des emballages en plastique en provenance du marché industriel (sandwich, salades, hamburgers…).

Notez cet Article