C

Comment aménager un jardin écologique ?

Vous êtes convaincus que l’écologie est un enjeu important et vous voulez un jardin à la fois beau et respectueux de l’environnement ? Optez donc pour un jardin écologique ! En choisissant des matériaux respectueux de l’environnement et des végétaux adaptés au sol, à la région dans laquelle vous vous trouvez et qui nécessitent peu d’entretien, vous serez amené à limiter au maximum l’arrosage et les interventions mécaniques ou chimiques qui sont contraires à vos valeurs. Attention cependant, il est facile de faire des erreurs au moment de faire son potager. Voici les erreurs courantes à éviter pour réussir en beauté !

Bien choisir ses végétaux

Toujours dans l’optique d’intervenir le moins possible et de laisser la nature prendre ses droits, il faut choisir des végétaux qui ne se taillent pas et se fauchent rarement. Le but étant de n’utiliser aucun traitement chimique, il faut également se diriger vers des plantes qui sont peu sujettes aux parasites ou qui y résistent bien. Une prairie fleurie peut être constituée de fleurs des champs et de fleurs vivaces. Préférez des fleurs comme les verbenas ou les valérianes qui se ressèment naturellement. Gardez cependant bien en tête qu’une pairie fleurie doit être fauchée une fois par an pour permettre la remontée des fleurs et vous assurer que votre jardin restera beau au fil des ans.

Entretenir son jardin dans le respect de l’environnement

Un jardin écologique bien conçu et aménagé n’aura pas besoin d’eau, sauf en cas de très fortes chaleurs, ce qui pourrait provoquer la sécheresse du sol, ou dans le cas particulier de certaines plantes qui ont besoin d’eau pour pousser et s’épanouir correctement dans leur environnement. Pour être écoresponsable au maximum, vous pouvez mettre en place un système de récupération des eaux pluviales au cas où un arrosage serait nécessaire afin de ne pas utiliser l’eau de votre robinet. Pour un arrosage vraiment économique en eau, fonctionnez au goutte à goutte ou avec des tuyaux poreux. Pour l’engrais, utilisez votre propre compost ! Composé d’épluchures de légumes et autres déchets biodégradables, il enrichira votre sol sur le long terme, et réduira vos déchets, un double-avantage pour vous et votre potager ! Même s’il est conseillé d’avoir un silo à compost, ce n’est pas indispensable. Le fumier de cheval est aussi un bon engrais, il est possible d’en trouver dans le commerce, mais il est en outre très facile de s’en procurer gratuitement.

Le choix des matériaux

Dans votre potager, utilisez des matériaux naturels ou recyclés. Le paillage permet de protéger le sol, vous pouvez utiliser des matériaux végétaux comme l’écorce ou la fibre de coco. On trouve même des paillis à base de cacao. Et certains fabricants en plasturgie ont récemment développé des paillages bio-sourcés et biodégradables, une alternative peut-être un peu plus onéreuse, mais restant dans le respect de l’environnement. Dans un esprit « récup », il est possible d’utiliser des pétales d’ardoise, issues des chutes de toitures. Pour éviter un désherbage long et fastidieux, utilisez un feutre géotextile qui évitera la levée des mauvaises herbes, il a aussi l’avantage de réduire l’arrosage nécessaire, car il empêche l’évaporation des sols et retient l’eau là où c’est indispensable. Pensez à utiliser des matériaux déjà utilisés : pierres de construction pour les installations rocailleuses, palettes pour faire des meubles de jardin ou des carrés potagers, etc. Si cela n’est pas possible, privilégiez des matériaux locaux et peu traités. Choisissez un abri de jardin pour ranger votre matériel ou créer un espace de votre choix dans votre jardin, ou optez pour une terrasse en bois brut plutôt qu’en bois exotique ou en composite, pour aménager un espace de détente en extérieur.

Un jardin écologique paysagé

Paysagisme et écologie ne sont absolument pas incompatibles : de nombreuses réalisations peuvent être faites dans le respect de l’environnement. Murs végétaux, jardins évolutifs et potagers en permaculture ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Le jardin évolutif consiste à semer zones par zones et à faucher à des endroits précis pour découvrir un jardin différent chaque année. La permaculture est un système de culture global qui prend en compte la biodiversité. Ces techniques demandent un certain savoir-faire, n’hésitez pas à lire des livres et à échanger avec d’autres jardiniers en herbe ou autres passionnés à la main verte !

4.5/5 - (2 votes)
CategoriesNon classé