L

Les dangers des noix du Brésil

Les noix du Brésil, bien qu’unanimement reconnues pour être bénéfiques pour la santé, ne sont pas pour autant sans danger. Principale cause de ce désagrément, sa forte concentration en sélénium. Il convient donc de limiter sa consommation de noix du Brésil à la dose maximale journalière recommandée. Voyons ensemble, dans cet article, les principaux dangers que représente la consommation de noix du Brésil.

Attention à la dose maximale quotidienne recommandée !

Le sélénium est important pour le bon fonctionnement de l’organisme humain, et pourtant, comme tant d’autres bonnes choses, il convient d’en respecter les quantités préconisées. Il ne s’agirait pas que les bénéfices apportés ne se changent en dangers avérés ! Le taux maximal quotidien recommandé de sélénium est atteint à partir de l’absorption de seulement une poignée contenant environ 8 noix du Brésil de taille moyenne. À partir de ce constat, vous conviendrez qu’il n’est pas recommandé de tomber dans le paquet et encore moins de le finir !

Qu’est-ce que le sélénium ?

Le sélénium est un élément nutritif aux multiples vertus bienfaitrices pour le bon fonctionnement du corps humain et la conservation d’un bon état général de santé. Il protège et détoxifie le foie, et aide à l’élimination des métaux lourds. Il favorise la production adéquate de nos hormones thyroïdiennes. Le sélénium a un rôle important dans le système immunitaire, dans la mesure où il réduit les infections virales. Il a en outre des propriétés positives sur la fertilité, en augmentant la mobilité des spermatozoïdes et en réduisant le risque de fausses couches.

Notre organisme ne sait pas fabriquer ce nutriment qu’est le sélénium. Par conséquent, il nous est indispensable de le puiser dans notre alimentation ou dans le cadre d’une supplémentation.  Mais attention, si le sélénium présente tous les bénéfices cités plus haut, il n’en est pas moins dangereux s’il est consommé en trop grande quantité.

En quoi un excès de sélénium est-il nocif ?

L’apport quotidien de sélénium recommandé est aujourd’hui établi à 70 µg par jour pour les hommes et à 60 µg par jour pour les femmes. La limite supérieure à ne pas dépasser est  de 400 µg par jour. Le seuil toxique pour l’organisme est atteint à partir de 850 µg par jour. Ce type d’intoxication alimentaire se manifeste par une haleine forte semblable à une forte odeur d’ail, accompagnée de fortes nausées. Si l’empoisonnement se répète plusieurs fois, peuvent se manifester des épisodes de perte de cheveux, de sérieux maux de tête, des lésions de la peau et un état de fatigue avancé. Le sélénium, absorbé en trop grande quantité, peut également être responsable de diarrhées. Les ongles peuvent devenir fragiles et cassants. 

Une étude parue en 2012 dans “The Lancet”, revue scientifique médicale britannique de son état, nous apprend que des personnes consommant déjà suffisamment de sélénium, et qui en prennent de surcroît en supplément, voient leur risque de développer un diabète de type 2 accru. Nous vous conseillons donc vivement de surveiller votre consommation de noix du Brésil, ainsi que celle de vos proches. En manger quotidiennement, et plus que la quantité recommandée, peut représenter un réel risque pour la santé : la plus grande vigilance est ainsi de rigueur.

Attention à la fraîcheur des noix du Brésil

Les noix du Brésil ont la fâcheuse tendance de moisir très raidement. La moisissure est assez néfaste pour votre foie. Nous vous conseillons de ce fait vivement de bien observer vos noix avant de les ingérer. Pour limiter les risques d’apparition de moisissures, achetez vos noix du brésil en petites quantités, ce qui vous permettra aussi d’éviter une surdose. Mangez-les rapidement après l’achat pour ne prendre aucun risque et éviter les intoxications alimentaires !

Notez cet Article
CategoriesNon classé

Laisser un commentaire