L

Les différentes solutions pour isoler sa maison

structure toiture bois

Une maison bien isolée contribue à créer une ambiance agréable et chaleureuse parmi ses occupants. Il existe aujourd’hui plusieurs solutions permettant d’isoler la maison. Parmi elles figurent l’isolation par l’intérieur, l’isolation par l’extérieur et la projection isolante. Nous vous dévoilons dans cet article l’essentiel à savoir sur ces méthodes d’isolation. 

L’isolation par l’extérieur : coûteuse mais efficace

L’isolation avec bardage

Elle implique la mise en place d’une ossature fixée sur le mur extérieur en guise de support. Dans 75% des cas, on utilise comme isolant de la laine de verre ou de la laine de roche. Le bardage présente l’avantage de ne pas diminuer la surface habitable et représente une barrière de protection redoutable contre les pertes de chaleur en éliminant les pertes thermiques. 

Le double-mur

Ce procédé consiste à bâtir un second mur et à installer par la suite l’isolant à travers les deux lignes de mur. Il s’avère ainsi idéal pour les maisons en cours de rénovation et les maisons neuves. On utilise généralement des isolants en bille de polystyrène qui sont durables et résistantes à l’humidité ; de la laine de verre pour une meilleure isolation thermique et acoustique ou de la mousse polyuréthane pour mieux protéger contre les risques d’incendies. 

L’isolation avec enduit

L’isolation est immobilisée à l’aide de chevilles en plastique collées directement sur le mur à isoler. Ce type d’isolation convient parfaitement aux maisons situées dans les communes les plus reculées sur le plan urbanistique. Comparée au bardage, l’isolation avec enduit réduit plus efficacement les ponts thermiques pour une chaleur optimale. 

L’isolation par l’intérieur : pour un intérieur durablement confortable 

L’application d’une ossature en bois ou métallique

Technique la plus utilisée en isolation intérieure, elle est idéale pour les murs fragiles, ne supportant pas le poids de l’isolation. Les isolants qui habituellement sont des laines minérales comme la laine de chanvre par exemple, sont intercalés au niveau de l’ossature. Ce type d’isolation, sur le long terme, permet de concevoir des bâtiments basse consommation.  

L’isolation projetée

L’isolation projetée est recommandée pour des murs qui ne sont pas parfaitement planes. En effet, les isolants en ouate de cellulose et polyuréthane permettent de rembourrer les parties irrégulières du mur. L’isolant peut être masqué d’un enduit isolant comme le chaux-chanvre pour limiter la circulation du froid. 

Les contre-cloisons maçonnées

Méthode la moins utilisée, ce type d’isolation aide à dissimuler les défauts des murs intérieurs en érigeant un double-mur en parallèle. L’isolant viendra ensuite s’interposer entre les deux murs. Veillez à vérifier que le plancher peut soutenir le poids des deux cloisons. 

L’application directe de panneaux ou blocs

Cette méthode consiste à juxtaposer un ensemble de panneaux rigides sur le mur à l’aide de colle ou de chevilles afin de conserver la chaleur. Cela permet d’éviter une réduction de la surface habitable

La projection isolante dans la toiture

Un toit convenablement isolé contribue à réduire la consommation d’énergie tout en empêchant la fuite de l’air chaud et l’entrée de l’air froid. Facile, rapide et relativement abordable, découvrez la méthode de l’isolation par projection pour isoler efficacement vos toits. 

Comment se réalise-t-elle ? 

La projection isolante utilise la mousse polyuréthane afin d’inhiber les déperditions de la chaleur domestique au niveau des murs, des sols, des combles et de la toiture. Aujourd’hui, elle représente l’option par excellence pour isoler les constructions neuves ou à rénover.

Quels sont ses avantages ? 

À la différence des autres types d’isolation cités précédemment, l’isolation par projection peut être réalisée en un temps record, car elle ne nécessite aucune adaptation particulière. Afin de combler aisément les trous et autres fissures du toit, on se sert d’un spray spécialisé, extrêmement facile à manipuler. De cette manière, aucune ouverture ne risque de se former à la surface du toit. 

Quels inconvénients ? 

Ce type d’isolation nécessite obligatoirement des experts en isolation et des installateurs qualifiés en raison des travaux qui requièrent beaucoup de minutie et d’expérience dans le domaine, ils pourront ainsi vous apporter leur regard d’experts pour les estimations des travaux. En effet, la résine et l’isocyanate contenus dans la mousse polyuréthane tendent à se gonfler rapidement et dégagent un gaz toxique pour l’organisme.  

Choisir des matériaux écologiques

Il est parfaitement possible de vivre sereinement dans une maison isolée à partir d’isolants naturels et écologiques. Issus de fibres naturelles et animales, on retrouve aujourd’hui sur le marché des isolants à base de coton, de bois, de laine de mouton, de chanvre, de liège et d’autres fibres textiles recyclées. 

Des isolants complètements inédits, respectueux de l’environnement, et qui, grâce à l’absence de produits chimiques, contribuent à préserver notre santé en éliminant les risques d’allergies chez les sujets fragiles habitant au sein de la maison. 

Ces isolants sont généralement proposés aux consommateurs sous forme de panneaux souples ou rigides, de rouleaux, ou en vrac. On peut citer entre autres : les panneaux de laine de bois souple, les panneaux de ouate de cellulose, les panneaux de liège ou encore les panneaux en paille avec des prix moyens allant de 3 à 40 Euros le mètre carrée en fonction de la matière choisie. 

Notez cet Article
CategoriesNon classé