P

Pourquoi est-il nécessaire d’aller vers les énergies vertes ? 

couché de soleil avec éolienne

 

Il est impossible, à l’heure actuelle, d’ignorer l’urgence climatique. Cependant, il n’est pas toujours évident d’avoir une complète connaissance des alternatives à nos habitudes de consommation. Et pourtant il en existe et elles ne demandent pas d’efforts surhumains pour être adoptées ?.

 

Qu’est-ce que l’énergie verte ? 

 

On en entend beaucoup parler en ce moment et rares sont ceux qui ignorent encore leur existence. Cependant, savoir de quoi il s’agit exactement est une autre histoire. Nous allons donc reprendre rapidement les bases pour que tout le monde sache ce qui se cache derrière le terme « énergie verte ». Les énergies vertes possèdent deux caractéristiques : 

  • Elles sont renouvelables c’est-à-dire qu’elles ne peuvent pas s’épuiser à échelle du temps humain. Elles sont disponibles en quantité illimitée sur terre contrairement aux autres types d’énergies qui sont présentes en quantité limitée dans les sols de la planète par exemple. 

 

  • Elles n’émettent pas ou peu de dioxyde de carbone : la production de ce type d’énergie ainsi que leur consommation n’émettent qu’une très faible quantité de CO2 dans l’atmosphère et évite ainsi une pollution atmosphérique importante contrairement aux énergies fossiles qui, en plus d’être limitées, ont un mode d’extraction souvent très polluant.

rivière fort courant torrent

D’accord alors qu’avons-nous comme alternatives renouvelables ?

 

Il existe plusieurs types d’énergies renouvelables et des recherches continuent à être poussées afin de découvrir de nouveaux types d’énergies encore moins polluants. Voici les 5 types d’énergies vertes que nous utilisons actuellement : 

  • Les éoliennes : elles produisent de l’énergie électrique grâce au vent. Reprenant le principe des moulins à vent d’antan, c’est le mouvement initié par le vent (couplé avec un générateur) qui permet de produire de l’électricité. Elles sont bien présentes sur le territoire français et vous en avez à coup sûr déjà croisé lors de vos voyages sur le territoire français. Il existe également des éoliennes offshores que l’on implante en mer pour une meilleure exposition au vent. Cependant, ces dernières sont plus difficiles d’entretien que les éoliennes terrestres. L’éolienne a la particularité de ne générer que très peu de CO2. Selon le GIEC, produire 1 kWh d’électricité avec des éoliennes rejette seulement 11g de CO2 dans l’atmosphère (en prenant en compte tout le cycle de vie et d’installation).

 

  • Les énergies hydrauliques : ce que l’on appelle énergies renouvelables hydrauliques sont toutes les énergies utilisant les mouvements de l’eau ou ses courants afin entrainement un générateur et ainsi produire de l’électricité. Outre les barrages hydroélectriques installés depuis longtemps maintenant, d’autres types d’énergies renouvelables utilisent également le mouvement de l’eau et c’est le cas des hydroliennes fluviales, marines ou encore des énergies marémotrices. L’énergie hydroélectrique est l’énergie renouvelable la plus développée dans le monde avec 16,3% de la production électrique mondiale selon l’Agence Internationale de l’Énergie.

 

  • L’énergie solaire : certainement celle qui fait le plus parler d’elle notamment avec la possibilité d’auto-consommer grâce à l’énergie solaire. Vous savez, ceux qui ont de grandes plaques grises et noires sur le toit ou la façade de leurs logements. Et bien ce sont des panneaux solaires (peut-être d’ailleurs que vos voisins en ont ?). Vous l’aurez compris, l’énergie solaire est accessible à tous. Les panneaux solaires, par le biais de matériaux semi-conducteurs, captant les photons de la lumière et cette rencontre crée une tension électrique (pour simplifier). Cependant l’énergie solaire est également utilisée pour produire de la chaleur en concentrant la lumière du soleil en un point afin de générer de très hautes températures. En 2017 l’énergie solaire contribuait à environ 12% de la génération d’électricité selon Eurostat.

 

  • La géothermie : moins connue que ses collègues renouvelables, la géothermie, comme son nom l’indique, désigne l’énergie produite grâce à l’exploitation de la chaleur du sol terrestre. Les sols profonds de notre planète produisent de la chaleur et nous sommes capables de capter cette chaleur afin de nous en servir pour chauffer et aussi produire de l’électricité. Concrètement, autour de 2500 mètres de profondeur, il est possible de capter des chaleurs allant de 150 à 200 degrés et permettant de produire de l’électricité. En dessous de 2500 mètres, il est possible de capter des chaleurs autour de 100 degrés pouvant être utilisées pour les systèmes de chauffage. Enfin, sur des profondeurs moins élevées, il est possible d’installer des dispositifs de types pompe à chaleur sol-air. Elle est cependant contraignante car elle demande d’avoir un sous-sol et de bonnes conditions géologiques. 

 

  • La biomasse : sans doute l’énergie verte la moins connue de toutes. La biomasse regroupe toutes les énergies issues de matières organiques soit : le bois de chauffage, le biométhane (produit en utilisant des déchets organiques fermentés) ou encore les biocarburants. En France la biomasse est la première source d’énergie renouvelable du pays, juste devant l’énergie hydraulique. Elle représente près de 50% de l’énergie renouvelable du pays. 

panneau solaire sur colline verte

Pourquoi faut-il opter pour les énergies renouvelables ?

 

Cela n’a pas pu vous échapper, entre le réchauffement climatique, la pollution de l’air et la destruction des écosystèmes, il semble évident que la planète ne va pas bien. Pourquoi ? Parce que nous, Humains, utilisons des systèmes de production polluants, notamment pour produire et consommer de l’énergie. Pour preuve, selon le GIEC, le gaz et le charbon sont responsables de 78% des émissions de CO2 depuis 1970 et sont donc responsables, en grande partie, du réchauffement climatique aujourd’hui.

De plus, pour utiliser ces énergies dites fossiles, il faut aller les chercher dans les sols de la terre et souvent, les moyens d’extractions sont très nocifs pour l’environnement et peu respectueux. De plus ces énergies ne sont pas infinies et les stocks présents sur la planète s’épuisent petit à petit. Concernant le nucléaire par exemple, selon les estimations de l’OCDE, il ne resterait que 130 à 245 ans de réserves d’uranium sur la planète… On peut se dire que ça nous laisse du temps, mais si l’on pense à nos enfants et petits-enfants, les 130 ans seront vite écoulés… 

En clair, la plupart des ressources utilisées aujourd’hui ne sont pas durables dans le temps et sont terriblement dévastatrices pour notre belle planète. Les énergies renouvelables représentent donc une solution durable aux problématiques des énergies fossiles comme nous venons de le voir : elles sont inépuisables et elles rejettent beaucoup moins de polluants dans l’atmosphère.

Cependant, au-delà du fait d’opter pour une énergie plus propre (qui est un geste louable), il ne faut pas oublier de faire attention à notre consommation d’énergie et de revoir ainsi nos modes de consommation pour un impact plus fort sur notre portefeuille et la planète. Et vous savez quoi ? Il existe même des fournisseurs d’énergie renouvelable qui veulent que vous économisiez ! Cela pourrait être un bon premier pas que d’opter pour ce type de fournisseur non ? ?

Notez cet Article
CategoriesNon classé