L

Les Pertes énergétique des maisons

Ville Maisons Toits

 

Le système d’isolation d’une maison joue un rôle essentiel sur le confort et le bien-être que l’on a chez soi. En effet, maintenir la chaleur à l’intérieur de la maison permet de se protéger des variations de température. Une mauvaise isolation thermique conduit à une perte de chaleur au sein de l’habitation : c’est ce que l’on appelle « perte énergétique » ou « déperdition thermique ». Un phénomène qui touche aujourd’hui de nombreux foyers en France et qui a amené le gouvernement à entamer une nouvelle politique environnementale en vue de baisser la consommation énergétique grâce à l’isolation de la toiture : l’isolation à 1 Euro

Comment expliquer ces pertes énergétiques ?

Les pertes énergétiques proviennent de certains points faibles de notre logement. En effet, il existe diverses parties de la maison qui favorisent aisément les déperditions thermiques. Il s’agit principalement du toit, des murs, des vitrages de portes et fenêtres, du renouvellement de l’air, du plancher bas et des ponts thermiques.

  • Le toit : une échappatoire idéale pour la chaleur

Un tiers des pertes thermiques provient du toit. En effet, l’interstice entre l’intérieur et l’extérieur présent dans nos toits favorise la circulation de la chaleur produite dans la maison, et qui tend à remonter naturellement vers le haut. À titre d’exemple, la chaleur domestique s’échappe à travers des plafonds, des combles ou des sous-pentes mal isolés et entraîne par conséquent d’énormes pertes énergétiques. 

isolation toiture
  • De l’énergie perdue à travers les murs et les vitrages…

La fine isolation des murs par l’intérieur, qui est la méthode d’isolation la plus utilisée, ne suffit pas à confiner la chaleur. Une isolation épaisse est plus efficace pour bien isoler les murs. D’autre part, les joints et les vitrages de nos portes et fenêtres laissent fuir environ 15% de la chaleur produite dans nos maisons. C’est pourquoi des critères de fabrication sont aujourd’hui imposés en France sur les fenêtres pour répondre aux normes d’isolation thermique. 

  • Le système de renouvellement de l’air

Le dispositif mis en place pour le renouvellement de l’air et les fuites joue également un rôle important par rapport à l’isolation thermique de la maison. Ce dernier est à l’origine de 20% des déperditions de la chaleur domestique. À titre d’illustration : la hotte, la cheminée, les fissures représentent des issues de sortie et d’entrée courantes pour l’air. 

  • Le plancher bas et les ponts thermiques 

10% des pertes énergétiques proviennent des planchers bas. Un sol mal isolé conduit facilement le froid. De ce fait, bien isoler le plancher bas permet d’éviter l’usage des sources d’énergie comme les chauffages électriques pour se réchauffer en hiver par exemple. Par ailleurs, les ponts thermiques représentent 5 à 10% des pertes de chaleur. D’une manière générale, ils se situent au niveau des sources de croisements des isolants (entre le sol et le mur, entre le mur et la toiture…).

  • Quelques chiffres sur les pertes énergétiques en France

Les progrès de la technologie et l’évolution des besoins de l’homme poussent l’être humain à consommer davantage d’énergie. À la maison par exemple, cela se manifeste dans la vie quotidienne par l’utilisation d’une multitude d’appareils: ordinateur, télévision, micro-ondes, four électriques, etc.

Un sondage réalisé par Opinion Way a démontré que 75% des Français déclarent avoir froid chez eux. Outre cette sensation désagréable de froid, de nombreux français se plaignent d’avoir du mal à chauffer correctement leurs maisons. Les statistiques récemment publiées par l’Insee démontrent que 5,6 millions de ménages français sont en « précarité énergétique », soit l’équivalent d’un français sur 5. 

L’isolation thermique : un potentiel écologique responsable et durable très avantageux pour la France 

Dans cette optique de l’isolation à 1 Euro, l’État français souhaite limiter les pertes énergétiques les plus importantes au sein des maisons grâce à l’isolation des combles. Une initiative écologique aux multiples bénéfices : 

  • Une importante économie d’énergie

L’isolation des combles permet de réduire les consommations d’énergie au sein d’un foyer. Les estimations indiquent une réduction pouvant aller jusqu’à 80% sur le montant des factures liées aux dépenses énergétiques. Une réduction aussi bien vis-à-vis de la consommation quotidienne que de la pollution dégagée par les équipements électriques qui détruit l’environnement.

isolation toiture
  • Une maison parfaitement isolée tout au long de l’année

Isoler les combles dans une maison favorise une vie confortable grâce à une température ambiante adaptée, que l’on soit en été ou en hiver : jamais trop chaud, jamais trop froid. Cette initiative appliquée à l’ensemble des maisons en France aurait des impacts positifs sur le long terme pour les générations futures. 

Une maison dont la toiture est isolée rejette moins de gaz à effet de serre. Ce qui est excellent pour l’environnement en matière de lutte contre le réchauffement climatique. L’initiative de l’isolation à 1 Euro sur plusieurs foyers aiderait ainsi la France à contribuer à la préservation de la planète pour un meilleur avenir de la population habitant sur le sol français. 

3/5 - (2 votes)
CategoriesNon classé