L

Le Moringa, des vertus et bienfaits à intégrer dans notre quotidien

Si vous vous intéressez aux superfood, vous avez sans aucun doute déjà entendu parler du Moringa. Cet arbre absolument unique de par ses propriétés nutritionnelles et médicinales est de nos jours de plus en plus utilisés dans les recettes bien-être et de santé. Dans cet article, nous vous faisons découvrir le moringa oleifera.

Le moringa, tout savoir sur ce superaliment

Il faut savoir qu’il existe 13 variétés de moringa, mais celle dont les qualités nutritives et thérapeutiques sont les plus recherchées est le Moringa Oleifera. Nous parlerons donc exclusivement de cette variété dans cet article. On le connait également sous le nom d’arbre à vie, d’arbre aux miracles ou encore d’arbre à raifort. Notons que le Moringa est un arbre à croissance rapide, il n’a besoin que de 3 à 6 mois pour donner ses premières feuilles et 18 mois pour les premiers fruits.

D’où vient-il ?

Les premières traces d’utilisation du Moringa remontent à pas moins de 2000 ans av. J.-C., et nous portent en Inde et dans les pays subtropicaux. On le trouve aussi dans de nombreux pays tropicaux, asiatiques, sud-américains et africains. Cet arbre est pourtant très prisé en Europe et en Amérique du Nord pour ses propriétés. Fait intéressant, selon les régions, on consomme en priorité différentes parties de l’arbre : les racines, les fruits, les fleurs, les feuilles, les graines et même l’écorce.

Quels sont ses bienfaits ?

Utilisé depuis des siècles en médecine ayurvédique, cet arbre dispose d’une richesse nutritive et thérapeutique telle, qu’on lui prêtait le pouvoir de lutter contre plus de 300 maladies. Parmi celles-ci, on peut citer le diabète, le rhume, l’hypertension et les faiblesses du système immunitaire.

Ce n’est d’ailleurs pas étonnant quand on sait qu’il dispose de 92 phytonutriments, dont, entre autres, des vitamines A, B, C, D, E, K ; des minéraux comme le potassium, le calcium, le magnésium, le sélénium, le fer, le chrome, le soufre, le cuivre, le zinc ; mais aussi des acides aminés comme la valine, la phénylalanine, l’isoleucine leucine, la méthionine, la lysine, la thréonine ; et d’autres éléments comme les flavonoïdes, la chlorophylle ou des polyphénols.

Les principales propriétés que présente le Moringa sont de :

  • Booster l’énergie et la vitalité
  • Détoxifier
  • Être anti-inflammatoire
  • Renforcer le système immunitaire
  • Aider à la récupération cardiomusculaire
  • Être un antioxydant puissant
  • Être un antibactérien naturel
  • Lutter contre les carences

Comment utiliser l’arbre à vie ?

Se soigner avec le Moringa

Comme nous l’avons vu, cet arbre dispose d’une telle multitude de phytonutriments qu’il est capable d’accompagner dans la lutte de très nombreuses maladies. Il est d’ailleurs reconnu aussi bien par la médecine ancestrale que par les études scientifiques récentes. Il peut être utile pour se remettre plus rapidement d’un rhume ou pour aider à contrôler certaines maladies chroniques comme le diabète.

Certaines études scientifiques permettent de penser qu’il pourrait même être un allié de poids pour guérir du cancer. C’est parce que son spectre d’action est si large que la posologie est également très variable. En France, on constate que c’est surtout la feuille qui est consommée sous forme de poudre ou de gélule. On recommande d’en faire des cures de 4 mois pour bénéficier de ses bienfaits. Il faut alors prendre l’équivalent d’une à deux cuillères à café de poudre par jour.

Et côté beauté et bien-être…

Si les feuilles de cet arbre sont gorgées de propriétés très utiles pour rester en bonne santé, elles ne sont pas en reste pour ce qui est de la cosmétique. Le large spectre de vitamines qu’elles contiennent, ainsi que les antioxydants et les propriétés anti-inflammatoires hydratantes et régénérantes en font un allié de taille pour notre peau et nos cheveux. En gélule ou intégré dans l’alimentation, le Moringa peut faire des miracles.

Le Moringa pour maigrir

Certaines personnes utilisent aussi le Moringa pour maigrir. En effet, il permet d’aider le corps à bruler plus de calories grâce notamment à ses antioxydants. En plus d’être un brûle graisse, il fait aussi office de coupe-faim. Il est conseillé de consulter un diététicien ou un nutritionniste avant de commencer une cure de Moringa pour maigrir. En effet, si ce superaliment présente de très nombreuses vertus, il y a aussi quelques limites et contre-indications à prendre en compte.

Sous quelles formes consommer le Moringa Oleifera ?

L’employer en feuille

La feuille est sans aucun doute la partie la plus utilisée de l’arbre en alimentation à travers le monde. On apprécie tout autant ses qualités médicinales que culinaires. On peut les consommer fraiches, mais on conserve mieux ses propriétés si elles sont déshydratées. On peut les utiliser en infusion, en remplacement ou non du thé et du café. On peut aussi les intégrer comme légume dans des plats, par exemple des soupes ou des currys.

Utiliser la poudre

Elle est fabriquée à partir de feuilles séchées qui sont ensuite broyées. On peut la trouver en vrac ou conditionnée en gélules. C’est certainement une des formes les plus utilisées en France. En gélules, on peut simplement les prendre avec un verre d’eau. Tandis qu’en vrac, on peut intégrer la poudre à une grande diversité de préparations, comme les sauces, les jus, les smoothies, les pâtisseries, et même les yaourts.

Prendre des graines

Les graines présentent des vertus médicinales très similaires aux feuilles. En revanche, elles sont moins faciles à trouver. Pourtant, dans certains cas, on peut les utiliser pour purifier l’eau, car elles permettent de sédimenter les résidus et d’obtenir une phase claire. Cette méthode est utilisée dans certaines régions du monde ou l’accès à l’eau n’est pas évident.

Opter pour l’huile

Réalisée à partir des graines de Moringa Oleifera, l’huile est extraite grâce à une pression à froid, car ainsi, elle conserve mieux ses propriétés. On l’utilise alors beaucoup pour la réalisation de cosmétique, mais il est tout à fait possible de l’intégrer également à des préparations culinaires.

Si les qualités du Moringa ne sont plus à prouver, il faut savoir que lorsqu’on choisit de le consommer, il est recommandé de prendre certaines précautions. En effet, la spéculation du marché international a un fort impact agroenvironnemental et social. Il est donc vivement conseillé d’opter pour des produits estampillés 100 % naturels et commerce équitable.

Toutes les questions sur Le Moringa

Comment utiliser le moringa en poudre ?

Le moringa en poudre est très facile à consommer. On peut l’ajouter à des jus de fruits, des smoothies, du thé, de l’eau ou du lait. On peut aussi l’utiliser en le mettant dans des plats comme les plats en sauce, les soupes ou les sauces. Enfin, on peut tout simplement la saupoudrer sur un yaourt ou sur une salade de fruits.

Comment préparer les feuilles de moringa ?

En France, on trouve le plus souvent les feuilles de moringa sous la forme séchée. On peut alors les préparer en infusion, en macération ou encore sous forme de bouillon. On compte 4 cuillères à café qu’on laisse infuser pour 1 L d’eau chaude. On peut ensuite consommer la boisson tout au long de la journée (attention toutefois à ne pas en boire trop en fin de journée ou la nuit). L’ajout d’un jus de citron est très apprécié au niveau gustatif notamment, mais vous pouvez aussi le boire froid avec de rondelles de concombre et de la menthe fraiche.

On peut consommer de la même manière la feuille de moringa fraiche, mais elle contient entre 3 à 5 fois moins de nutriments sous cette forme, car elle contient de l’eau. Dans certains pays d’Afrique et d’Asie, la feuille fraiche est ajoutée aux plats mijotés.

Comment utiliser la poudre de moringa pour les cheveux ?

On peut utiliser la poudre de moringa pour redynamiser nos cheveux et en favoriser la pousse. Pour cela, on peut se faire un masque capillaire, des shampoings ou des macérats. Le principe est le même dans tous les cas, on mélange de la poudre de moringa à de l’eau tiède. On peut rajouter d’autres ingrédients comme de l’argile, du rhassoul ou de la poudre de fenugrec pour plus d’efficacité.

L’action positive de la poudre de moringa sur les cheveux est aussi présente lorsque l’on fait une cure de poudre que l’on consomme soit sous forme de gélule, soit dans un plat.

Combien de graines de moringa consommer par jour ?

Si vous n’avez pas l’habitude de consommer des graines de moringa, il faut commencer par 1 à 2 graines par jour. Au fur et à mesure que votre organisme l’accepte, augmentez la dose graduellement pour atteindre jusqu’à 10 graines par jour.

Comment faire de l’huile de moringa ?

Il est possible de fabriquer de l’huile de moringa chez vous. Pour cela, faites bouillir les graines, au bout de quelque temps, vous verrez apparaitre l’huile sur le dessus de l’eau. À ce moment-là, vous n’avez plus qu’à filtrer l’huile pour la séparer de l’eau. La qualité des graines est essentielle pour obtenir un bon produit.

Quels sont les effets secondaires du moringa ?

Le moringa peut avoir des impacts sur le système digestif et notamment provoquer des diarrhées lorsque l’on commence à le prendre. En principe, cela passe après quelques jours, c’est pourquoi on recommande de prendre une dose progressivement croissante.

À trop forte dose, il peut aussi provoquer des maux de tête et des ulcères à l’estomac. Il peut également causer des insomnies s’il est pris trop près de l’heure du coucher.

Le moringa s’utilise-t-il seulement en prévention ?

Chez nous, on connait principalement le moringa pour son effet préventif sur les maladies du siècle (diabète, hypertension, cancer…). Mais les peuples autochtones d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine l’utilisent également pour soigner certaines maladies ou blessures aiguës. Il est alors utilisé en doses plus fortes et plus ponctuelles.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire